Ma virée à Bel Air 1

Voici qui m’est arrivée un soir en rentrant du travail.

En sortant du tram je passe derrière une barre d’immeubles rejoignant la place Ferdinand Buisson à Saint Priest et ce soir là une voiture était stationnée sur le parking, bien au fond là où il n’y a pas l’éclairage public, près du mur séparant la place du stade municipal de la commune. Continuer la lecture de Ma virée à Bel Air 1

La première fois avec Christian (récit écrit par nous deux)

C’était en été en fin de soirée, Annick lisait sur la terrasse vêtue, je dois dire d’une manière non pas provocante mais quelque peu sexy….un short bleu assorti à ses yeux, un t-shirt sans manche dont le décolleté cachait assez mal sa lourde poitrine qui se dressait se rabaissait à chacune de ses respirations. Les pieds nus posé sur la chaise en fasse d’elle , elle lisait donc tranquillement tout en remuant ses orteils d’une façon quelque peu sensuelle car j’ai remarqué plusieurs fois qu’elle aime bien être comme çà le soir au calme où la tiédeur de la soirée la comblait parfaitement. Continuer la lecture de La première fois avec Christian (récit écrit par nous deux)

Chez lui un soir où des voisins nous ont entendus jouir !!!

C’était le soir en été, je me trouvais dans les jardins lorsque mon voisin Christian arriva de son côté. J’avais bien remarqué que je ne lui déplaisais pas mais étant mariée je n’osais faire le premier pas. Certes mon mari était bien plus âgé que moi et avec mon voisin nous n’avions que 4 ans d’écart. C’est moi qui était plus âgée !!!! Continuer la lecture de Chez lui un soir où des voisins nous ont entendus jouir !!!

Karen et son Ex beau-père

André, l’ex-beau-père de Karen,

Karen, ce soir là, était particulièrement chaude. Elle en était à sa quatrième pipe sur le quatrième gars qui s’était présenté, la bite plastifiée à la main. Et encore deux ou trois impatients attendaient leur tour, et elle n’était toujours pas rassasiée. Une voiture s’est rapprochée de notre attroupement. Et tout à coup, l’éclair d’un flash nous a tous surpris. La voiture est repartie. Ce n’est pas la première fois que cela nous arrivait, alors sur le moment nous n’y avions pas prêté plus d’attention que cela. Il faut dire qu’à l’époque, (1972), il n’y avait pas encore Internet qui aurait pu publier une telle photo. Karen a donc continué pour contenter nos deux impatients. Puis comme il était prêt de minuit, nous sommes repartis afin d’éviter l’arrivée de quelques messieurs sortis des cinémas classés X. Continuer la lecture de Karen et son Ex beau-père

Marie-Claude 9

Bien sûr tout cela m’avait énormément plut, non seulement parce que Marie-Claude avait été comblée par David mais aussi par la façon dont tout cela s’était déroulé et le fait que quelqu’un ait été quasi-témoin de ce que l’on ne peut appeler autrement que mon cocufiage. Cela réjouissait mon fantasme masochiste à un tel point que j’aurais aimé qu’en plus de Jessia, d’autres personnes soient mises au courant.

Continuer la lecture de Marie-Claude 9

Marie-Claude 8

Mon insatiable soif à satisfaire mon fantasme me poussa une fois de plus à demander à Marie-Claude de rechercher de nouveaux amants et je parvins à la persuader d’utiliser les messageries roses du Minitel. Nous avons rédigé une annonce, évidemment sous la rubrique « femme cherche homme », sans rien indiquer de plus, c’est à dire sans faire allusion à mon fantasme ni même au fait que je sois au courant de la démarche de ma femme.

Continuer la lecture de Marie-Claude 8

Marie-Claude 7

A une période plus tardive et concernant toujours des photos de Marie-Claude, s’est déroulé un autre fait. Ayant fait l’acquisition d’un appareil reflex je faisais énormément de photos sur des sujets très variés, mais n’en faisais aucune à caractère érotique. J’allais porter mes pellicules à développer chez un photographe de la ville avec lequel nous parlions longuement de photos. Lorsque je venais rechercher mes clichés, nous les regardions un par un en les commentant. Ce commerçant en faisant d’ailleurs autant avec d’autres clients.

Continuer la lecture de Marie-Claude 7

Marie-Claude 6

Cela m’avait beaucoup plut de voir Marie-Claude caressée par un autre, mais évidemment ce qui constitue l’extase érotique pour moi est de la voir faire l’amour avec un autre. Malheureusement c’est arrivé trop rarement à mon goût et encore la plupart du temps c’était avec le cousin Serge. Je me souviens toutefois d’une expérience avec un copain que je m’étais fait lors d’un stage de sport à l’étranger.

Continuer la lecture de Marie-Claude 6

Marie-Claude 5

Cette nouvelle me combla de joie, d’autant plus que Marie-Claude m’avoua que cela lui avait été agréable et qu’elle était prête à recommencer. Je l’encourageais bien sûr à poursuivre cette relation. Mais cette fois ne voulant plus passer pour un mari bafoué, je demandais à Marie-Claude de révéler à notre médecin que j’étais au courant.

Continuer la lecture de Marie-Claude 5

Marie-Claude 4

Ce que j’avais apprécié chez ce « Gérard » c’est qu’il n’était pas égoïste et, des faveurs que lui accordait ma femme il en a fait profiter quelques-uns uns de ses copains. C’est ainsi qu’après celui qui s’était fait passer pour son patron, Gérard a ramené à la maison un autre type et a demandé à Marie-Claude de faire l’amour avec.

Continuer la lecture de Marie-Claude 4