La première fois avec Christian (récit écrit par nous deux)

C’était en été en fin de soirée, Annick lisait sur la terrasse vêtue, je dois dire d’une manière non pas provocante mais quelque peu sexy….un short bleu assorti à ses yeux, un t-shirt sans manche dont le décolleté cachait assez mal sa lourde poitrine qui se dressait se rabaissait à chacune de ses respirations. Les pieds nus posé sur la chaise en fasse d’elle , elle lisait donc tranquillement tout en remuant ses orteils d’une façon quelque peu sensuelle car j’ai remarqué plusieurs fois qu’elle aime bien être comme çà le soir au calme où la tiédeur de la soirée la comblait parfaitement.

C’est à ce moment que revenant du travail, je lui souhaita le bonsoir avec un joli sourire puis après quelques paroles anodines lui dit que je montais vite chez moi prendre une douche rafraîchissante……Je suis donc monté prendre une douche autant pour me rafraîchir que pour calmer mon envie de la baiser et je m’étais branler sous la douche en pensant à elle…….puis quelque peu calmer je descendis en pyjama short gris assortie à ma chevelure grisonnante dont les cheveux bouclés et mi-long tombait en cascade dans le cou et me donnait une genre charmant ,charmeur et séducteur…..je dois dire que quelques jours avant je m’étais attrapé avec mon mari pour une histoire de stationnement et je craignais qu’elle me repousse et revienne remettre çà sur le tapis et s’en prendre à moi bien qu’elle est prise ma défense contre son mari mais non tout se passa admirablement bien et lui demanda la permission de me joindre à ses côtés pour profiter de la fraicheur du soir.

Nous avons discuté de choses et d’autres puis petit à petit tentait de me rapprocher plus près d’elle et je reluquais par moment sa poitrine et ses jambes qu’elle croisait et décroisait et rien que çà m’excitait un peu plus !!! elle remuait aussi avec sensualité les orteils lorsque mon regard se portait sur ses pied nus…..Je tentais de cacher l’érection qui déformait son short mais n’y pouvait guère. Je sais pas si elle avait remarqué mon manège d’approche mais elle avait un petit sourire en coin qui semblait en dire long !!!’ Elle semblait apprécier ma présence et semblait s’amuser à me voir m’exciter tout seul.

Je dois dire que bien qu’approchant de la cinquantaine, je suis sans vouloir me vanter encore bel homme pour mon âge, grand, mince pas bedonnant du tout comme le sont pas mal d’hommes de 50 ans, le teint mat des personnes travaillant au grand air, un regard sombre, noir et séducteur, une voix chaude, virile et envoutante et très doux.

Depuis le début de la discussion je cherchais un moyen de la faire monter chez moi pour concrétiser le désir ardent qui me torturait les tripes !!!! mais ne semblait pas trouver de stratagème puis ayant un moment de lucidité je lui demandais si elle voulais voir les photos que j’avais prises dernièrement sur les oiseaux de la Dombes, invitation vieille comme le monde ,comme celle de monter voir sa collection de papillons ou la panne de voiture …..le temps devant plus frais elle accepta mon invitation.

Avant je lui demandais ce que faisais son mari et me répondit qu’il dormait comme tous les soirs et enhardit par sa réponde je l’a fis grimper chez moi

De la faire monter chez moi ce ne fut pas trop difficile, le plus dur fut de lui faire comprendre ce que je voulais d’elle et surtout de la conduire dans ma chambre sans lui faire peur, car si nous étions quelque peu amis, de coucher ensemble et de tromper son mari était une autre chose…….j’avais en mémoire notre premier baiser échangé, lors d’une repas bien arrosé, mais elle avait desserré les dents qu’après beaucoup de tentative et ce baiser rapide ne fut pas renouveler si vite que je l’aurais souhaité. Je la fit passer devant moi autant pour éviter une fuite de sa part que de voir son corps remuer devant moi et me dire que peut être cela allait se terminer dans mon lit !!!!! Bien que les marches de l’escalier en bois craquaient sous nos pas je ne voulais pas que les voisins entendent le bruit que nous faisions en montant. Devant la rambarde faisant face à ma porte parlière, Annick se positionna devant moi et me dit simplement*

– Alors Christian tu es sur de vouloir me montrer tes dernières photos où plutôt autre chose de plus intime et elle porta son regard sur mon érection qu’il était difficile de cacher !!!!! Je me suis aperçu depuis pas mal de temps que je te plaisais et de mon côté je dois t’avouer que tu n’est pas mal non plus !!!!

Je me rapprochais d’elle il la serra contre la balustrade , je lui roulais une pelle nerveuse et pour lui faire sentir que j’avais envie de la posséder, mes mains passant sous son t-shirt découvraient sa lourde poitrine ,ma bouche la couvrait de baisers, ma langue excitée envahissait sa cavité buccale, elle s’enroulait autour de la sienne et s’activait de plus en plus rapidement comme pour me faire sentir mon désir pressant de la faire mienne !!!

– Tu sais Christian j’avais bien remarqué ton manège tout à l’heure et je savais bien à quoi m’attendre en montant chez toi !!!!

Dès que je la fit entrer chez moi je l’a conduisis dans ma chambre, la déshabilla tendrement, fit de même de mon coté et commença mes longs préliminaires !!!!

Ma bouche se colle à ses lèvres, sa langue s’entortille autour de la mienne et nos salives se mêlent dans une danse amoureuse et transcendante…..mes mains ont pris possession de sa poitrine que je pelote avec doigté et amour…. je relâche ma pression sur sa bouche et vient embrasser ses épaules, ses bras, ses avants bras, les doigts de mes mains, je parcourt ainsi le haut de son corps de chaque côté en y apposant de chauds baisers…

Je descend à hauteur de ses mamelles que je couvre également de baisers….puis ce sont ses tétons qui sont la proie de ma bouche, de ma langue….je les tête comme un enfant tête sa mère nourricière .

Maintenant je laisse la plume à Annick pour écrire la suite du récit !!!!!!

Nue dans son lit, le beau Christian commence toujours par des préliminaires doux et délicats, il me lèche, me suce, avale ma poitrine dessus, dessous, entre les deux mamelons…..Christian prend mes seins entre ses mains douces et les pelote, les tripote, les lèche, les suce, en fait ses objets sexuels fétiches……Il m’offre également quelques suçons bien appliqués entre les deux seins ou dessous pour que la semaine entière je conserve les souvenirs de son amour pour moi .

Puis il descend à hauteur de ma chatte, relève mes cuisses délicatement, les pose sur ses épaules, passe la tête entre et appose sa bouche sur mes lèvres et comme s’il m’offrait un baiser, fait tournoyer sa langue autour de mon clito, embrasse amoureusement mon sexe qui commence à lui offrir sa liqueur qu’il a déclaré être délicieuse, ses mains toujours posées sur mes seins, Christian me lèche, déguste, avale aussi bien ma chatte que ma liqueur…..je commence à bien jouir sous ses caresses savamment orchestrées, je me tourne de droite et de gauche sur l’oreiller, mes yeux sont clos pour encore mieux apprécier ce qu’il m’offre de bonheur et de tendresse. J’ai refermé mes cuisses sur lui et le tiens ainsi bien appliqués contre mon sexe….ses mains toujours pelotant mes seins je jouis en lui et lui fait avaler ma semence….il aime çà…

Il délaisse mon sexe, descend le long de mes cuisses qu’il couvrent également de baisers ainsi que mes genoux et mollets, arrivent à mes pieds qu’il honore aussi de ses chauds baisers. Il remonte sur moi, j’écarte bien les cuisses offrant à son sexe super excité l’entrée de ma toison et Christian m’honore comme seul lui sait le faire mieux que les autres que j’ai connu dans le passé.
Christian se positionna sur moi pour me prendre dans la position missionnaire, après avoir écartées les cuisses il glissa dans ma chatte son chibre débordant de vitalité…la queue de Christian pénétrant lentement, il fait coulisser sa hampe puis me pénètre entièrement

– Hummmm que c’est bon lui dis-je tendrement tout en portant mes mains sur son fessier afin de mieux le sentir au fond !!!

Lorsqu’il commence ses coups de pine qui vont en s’intensifiant, ses mains soient posées sur mes seins ou sur mes fesses il me baise avec toute la vigueur de sa hargne à bien cocufier mon mari….

Ayant éjaculé bien au fond de moi, il m’embrasse longuement, me pelote les seins, me masse le fessier pendant que sa semence dégoulinant de ma chatte et tâche les draps. Son chibre encore bien bandant malgré l’éjaculation danse encore librement en l’air, Christian ne met pas trop de temps à récupérer et me demande de me placer sur lui et de m’empaler sur son sexe…sa queue à nouveau bien dure pénètre à nouveau en moi, ses mains me maintiennent bien droites sur son sexe en me retenant par les mamelles…..Christian me fait danser sur sa queue pendant que ses doigts tripotent mes tétons, puis il relâche son étreinte et je vois ma lourde poitrine lui tomber sur le visage…ses mains alors se referment sur mes fesses et ainsi il me pilonne de toute sa hardiesse et me fait presque chavirer de bonheur…..

Le lit est complétement dévasté mais il n’en a cure, il poursuit sa baise énergique comme à l’accoutumée…..si il aime me faire l’amour celà est indéniable, il aime aussi bien cocufier mon époux et ne se prive pas à chacune de nos rencontres de me le rappeler et de me le prouver.

Sa nouvelles éjaculation est encore plus longue et pour terminer de me posséder il me prend en levrette ses mains nerveuses s’agrippent à mes hanches pour bien me faire sentir la puissance des coups portés, puis ensuite vont et viennent sur mes épaules pour encore mieux me pénétrer, je sens alors ses couilles généreuses frapper le haut de mes cuisses, j’entend le coulissement de sa queue qui va et vient dans ma chatte, ses mains parfois viennent se maintenir à mes mamelles pendantes et lui Christian fier de lui poursuit inlassablement son action qui semble interminable mais je ne m’en plains pas du tout et il reste encore énormément de temps avant qu’il éjacule à nouveau.

Je ne sais pas à combien de reprises le beau Christian me fit l’amour mais ce que je sais c’est qu’à la fin tous les deux complétement épuisés nous nos sommes endormis dans les bras l’un de l’autre, moi comblée comme je ne l’avais jamais été, lui heureux, ravie de m’avoir fait l’amour avec vigueur et surtout très fier d’avoir fait ma conquête et de cocufier mon mari qu’il n’apprécie plus du tout depuis leur altercation !!!

Et moi complétement envoutée aussi bien par son charme, ses baisers, ses caresses, je me pâme entre ses bras et jouis comme une possédée tant ses assauts fougueux sont dignes d’un maitre baiseur !!!!

Laisser un commentaire