La vengeance de Céline

Un soir alors que je me trouvais dans les garages souterrain de la résidence, je tombais nez à nez avec Céline, cette petite peste qui aime bien me voir humilier par Madjib et qui le renseigne sur tous mes faits et gestes (voir mon récit avec Madjib!!!) Donc ce soir là je l’ai coincée et lui ai dit tout ce que je pensais d’elle et de ses pratiques, je l’ai insulté, engueulée, traitée de tous les noms, elle n’en menait pas large face à moi et c’est à ce moment que malheureusement pour moi, Madjib arriva avec sa voiture bien qu’il la gare généralement dans la rue, ce soir là il avait décidée de la stationner au garage…..Céline ayant aperçu son comparse se rebiffa et cria à l’aide…..Ni d’une ni de deux Madjib est sorti et m’a projeté contre la porte métallique d’un garage et me maintenait fermement par la gorge….

il demanda à Céline ce qu’il y avait, et après que cette dernière ait relaté les faits en déformant mes propos et ne employant des mots bien plus orduriers que je n’avais prononcés, il m’insulta à son tour, me fit mettre à genou devant elle en me demandant de m’excuser et pria Céline de trouver une vengeance à son goût….

cette dernière me demanda pour commencer de bien lui lécher les pieds pour encore plus me rabaisser à ses yeux….

elle me fit mettre dos au sol, tête face à elle, elle se déchaussa, me grimpa sur le torse et me fit ouvrir la bouche avec l’aide de Madjib puis introduisit un de ses pieds, pied qu’elle a petit, au fond de la bouche et je sentais ses orteils remuer dans ma bouche, son autre pied s’écrasait sur mon visage et ses hihihihiiiiiiiii m’informait qu’elle prenait un immense plaisir de me voir souffrir devant elle…..et surtout d’être plus rien qu’une salope humiliée encore une fois !!!!!

Madjib lui demanda si elle avait trouver la sentence qu’elle devait m’infliger pour que sa vengeance soit vraiment totale,

je vis dalors ans son regard mauvais, et vicieux qu’elle semblait avoir trouvée…

Ses yeux s’agrandirent et prirent un regard féroce, elle répondit « OUI J’AI TROUVEE » et de son air hautain elle lui demanda s’il possédait toujours des vêtements de son ex-femme, surtout cette mini-jupe qu’elle avait porté l’été dernier et son maillot échancré blanc presque transparent ????? »

– Oui je pense… » répondit Madjib…. »…

alors je tiens ma vengeance ….viens on va monter cette trainée jusqu’à chez toi, je t’expliquerais ce que j’ai décidé hihihihiiihihihihi…. fit telle tout ne me faisant grimper l’escalier menant aux logements.

Ils me firent enfiler avec difficulté, car ce n’était pas ma taille, la mini jupe et le t-shirt mais sans culotte et sans soutien-gorge, mes lourdes mamelles étaient visibles comme si je ne portais rien !!!!la jupe ultra courte s’arrêtait juste au niveau de ma chatte dont les poils pubiens poivre et sel formait une petite touffe bien visible, c’est ainsi que maquillée lourdement comme une pute de base catégorie mais qui allait exciter les mecs !!!! (ce furent ses paroles !!!), les lèvres peintes, les yeux cernées de noirs et de bleues, les pieds chaussés de haut talons je fus menée dans la voiture de Madjib dans un quartier maghrébin de Lyon, le quartier de la place du Pont où après que Madjib mis dans la confidence, fut chargée de téléphoner à des amis qui informa et alerta quelques uns de ses pôtes qui se chargèrent à leur tour de rameuter du monde, je fus livrer comme une trainée à des racailles d’âges divers qui fiers de baiser une femme blanche française ne se le firent pas répéter deux fois…

Mais avant tout ils me laissèrent sur au début de la place dont les lampadaires éclairaient très faiblement les trottoirs et Céline avec son sourire de vicieuse sur de son coups, me dit simplement on va se garer au bout de la rue Paul Bert !!! rejoins nous si tu peux et elle démarra en trombe sous ses hihihihihi qui s’échappait par la vitre ouverte….

Elle avait, vous avez tous compris, trouvée sa vengeance en me faisant traverser le quartier en tenue de pute et les mecs rameutés par Madjib devaient m’attendre dans un coin. Je fis ce que je pu pour marcher sans trop tomber car je n’ai pas l’habitude de marcher avec des talons, puis je tentais de baisser la jupe pour masquer ma chatte et le haut de mes cuisses mais n’y arrivait pas, de plus mes nibards flasques se balançaient sous le frêle tissu à chacun de mes pas et dansaient de droite et de gauche…..
je m’en menai pas large je peux vous assurer…..de plus le bruit que faisais les talons sur le bitume n’arrangeait pas les choses……De plus il ya avait du monde dans la rue, des arabes bien sur !!! pas mal portaient leurs mains au niveau de leurs braguettes, me sifflant en m’invitant de les suivre mais je poursuivais pénibement mon chemin.

Arrivée à l’angle d’une petite rue je me trouvais face à un groupe d’individus qui tous le sourire aux lèvres se tripotaient le sexe !!!!

– Tiens voilà la pute que nous envoie Mon pôte Madjib….c’est une bonne salope mature et en plus une blanche… viens au va s’occuper de toi allez viens salope, avec les nibards que t’as, le minou et le boule on va bien s’amuser..t’aime le zeb il parait ??? tu va en avoir ce soir !!!! » Cette bande composée d’environ une quinzaine de beurs d’âge divers s’excitait les uns les autres

Puis eux lascars m’aggripérent rapidement et me trainèrent dans une arrière salle d’un café arabe toute proche. Il me firent passer dare-dare dans la salle en question dont une faible ampoule éclairait mal et où se trouvait posé au sol un matelas plus ou moins tâché et je n’eue à peine de temps de remuer que je fus jetée dessus, qu’une queue, plus rapide que les autres, vint se porter sur ma bouche et que priver de respirer après qu’ils m’aient bouchés le nez, je du l’ouvrir et cette queue avide de se faire sucer s’engouffra à l’intérieur, pendant que d’autres me pelotaient les seins puis d’autres me trifouillaient la chatte et le cul…….je fus rapidement mise à poil et ce fut une ruée de sexe qui se présentèrent devant moi et en moi…..je ne peux pas dire le nombre qu’ils étaient mais pas moins de 20 je crois !!! pendant ce gang bang improvisé je voyais comme des flash éclairer la pièce, certains devaient prendre des photos et filmer la scéne….la fellation du premier terminée, ce fut un autre, puis un autre et ainsi de suite…..ensuite ils me baisèrent tous d’une manière de plus en plus nerveuse et fougueuse, surement à voir leur potes me baiser cela donnaient des idées aux autres et c’est à celui qui me ferait le plus gémir qui serait déclarer vainqueur, ma chatte dégoulinait de leur sperme chaud….puis je fus retourner sur le ventre et j’entendis un des individus dire » et maintenant on va lui élargir le fion à cette meuf, on va s’occuper de son boule, on va lui casser le terma !! des sodomies de plus en plus hard prirent le relais et après ma chatte c’est mon cul qui déversait des flots de semences gluantes….

Pendant ce temps pour me pas attendre plus longtemps beaucoup se faisaient sucer en attendant leur tour…puis je fus prirent en double je ne sais combien de fois, même en triple !!!!!! ce n’est qu’au petit matin que je pu rentrer chez moi après m’être nettoyée comme je pouvais, renfiler ma jupe et mon maillot, mes cuisses étaient recouvertes de jutes séchées, n’ayant pas retrouvée les chaussures c’est pieds nus que je regagnais péniblement mon logement après avoir emprunté le métro et le tram qui à cette première heure n’avait pas trop de monde à l’intérieur seul quelques ouvriers les yeux encore chargés de sommeil qui ne me remarquèrent même pas. J’avais mal de partout surtout les fesses qui avaient subies une avalanche de sodomie car plusieurs y étaient revenues deux ou trois fois excités de pouvoir « tringler » une meuf mature offerte. Même le patron du bar et quelques convives vinrent se méler au groupe et je fus baisée, sodomisée un nombre incroyable de fois !!!

Je me rappelle par moment les insultes dont je fus couvertes ‘SALE PUTE DE FRANCAISE, ON VA TE PETER LE FION SALOPE, ON VA TE SAILLIR COMME UN TRUIE, T’AIME CA HIEN, T’AIME BIEN LA QUEUE HEIN? ALLEZ LES POTES ON VA LUI CASSER LE TERMA., T’ES BONNE TU SAIS, T’ES VRAIMENT UNE SALOPE DE PREMIERE, UNE VRAIE KHABA, ON VA TE MONTRERECOMMENT ON AIME BAISER LES MEUFS COMME TOI ……………. ETC « …

Ce n’est que le lendemain que je croisais à nouveau Céline mais là je baissais le regard, je n’osais même pas lui parler, tant sa vengeance avait été terrible…c’est elle qui tenant son portable à la main semblait regarder un message et ces petits hihihihihi m’annoncèrent tu veux voir ce que m’a envoyé Waib le neveu de Madjib il parait que celà c’est passé l’autre soir à bel air tu veux voir qu’est ce qu’elle ramasse cette pute…hihihi on dirait presque toi hihihihihi et elle monta dans voiture tout en ma lançant un regard chargé de mépris, de dégoût mais aussi de fierté.

Maintenant tu respecteras ma personne et dorénavant tu baisseras toujours les yeux en me croisant et en me disant « Bonjour madame » t’as compris la trainée !!!!! hihihihihihi je suis pas une pute à rebeux moi

Laisser un commentaire