Le cocu imagine la scène

C’était l’hiver dernier, comme d’habitude j’étais allé me coucher tôt.

Ma femme et Christian étaient allés manger au restaurant et c’est le bruit d’une voiture se garant dans la cour qui m’a réveillé !!! étant quelque peu voyeur je me suis levé pour voir qui arrivait à cette heure ci et je vis qu’il s’agissait de Christian et d’Annick…..

Le véhicule tous feux éteint était stationné dans la cour.

A l’intérieur malgré la buée qui se déposait sur les vitres je les voyais bien serrés l’un contre l’autre et compris rapidement que Christian devait s’occuper de ma femme avant peut être de se séparer.

J’apercevais Christian embrasser langoureusement Annick qui de son côté de faisait rien pour l’en empêcher. Au bout d’un quart d’heure, ils sortirent tous les deux puis Christian prit Annick par la main et ils s’engouffrèrent dans l’allée d’à coté, il la faisait monter chez lui….je ne pouvais plus rien voir mais je les entendis parfaitement monter l’escalier de bois dont les marches de bois craquaient sous leurs poids.

Je me mis à imaginer ce qu’ils faisaient tous les deux quand j’entendis la porte palière se refermer brutalement.

Christian devait amener ma femme dans sa chambre, puis la déshabiller doucement en prenant grand soin de sa personne tout ne lui roulant des « pelles » énergiques, et caressant, embrassant, pelotant, chaque partie de son anatomie qui se présentait à ses yeux.

ses mains devait parcourir entièrement son corps, puis sa bouche et sa langue devait prendre le relais ou accompagnaient ses caresses sensuelles.

Il devait également se mettre nu et après avoir allongé Annick sur le lit, dévorer, déguster, peloter, embrasser, aussi bien ses lourdes mamelles que sa toison poilue.

J’imaginais également les voir se positionner pour un « 69 » torride.

Ma femme écarter grandement les cuisses afin de lui offrir à lécher ses lèvres vaginales et le laisser titiller son clitoris pendant que de son côté il lui enfournait son sexe dans la bouche pour une fellation délicate mais aussi profonde.

Puis ensuite j’imaginais Christian prendre ma femme en position missionnaire, lui labourer le ventre d’une manière énergique et Annick jouir doucement en émettant ses gémissements jouissifs tout en tournant sa tête de droite et de gauche sur l’oreiller indiquant que Christian lui faisait l’amour comme elle appréciait.

Lorsque l’éjaculation lui fit pousser un cri de bonheur et après quelques instant de récupération, lui demander de venir se placer sur lui et de s’empaler sur son chibre à nouveau bien dressé, ses mains appliquées sur les seins de ma femme, la pelotant tendrement pendant qu’elle s’activait sur lui…..puis se baissant légèrement offrir à son amant une nouvelle occasion de lui lécher ses nibards imposants….et connaissant parfaitement Christian il ne devait pas laisser sa part aux chiens comme l’on dit couramment.

De savoir ma femme jouir avec lui celà n’excitait au plus haut point et malgré un problème d’érection de ma part je sentais au fond de moi comme une délicieuse sensations !!!!!! De savoir sa femme entre les bras d’un autre homme surtout de celui de mon voisin à la campagne me rendait complétement anéantie de bonheur, je la devinais dressée sur lui, le drap coulant sur ses épaules et découvrant ses rondeurs , les mains de son amant parcourir aussi bien ses épaules, ses bras, ses seins, son dos, ses fesses faire une totale redécouverte de celle qu’il était fier de baiser, fier également de me cocufier, fier de la couvrir de chauds baisers, fier d’inonder la chatte de son sperme abondant !!!!!! Je les voyais jouir ensemble dans le lit complétement dévasté, Annick sur ou sous Christian, Christian déchargeant sa semence à plusieurs reprises, échanger tous les deux des mots doux, des baisers chauds, des caresses sensuelles, enfin faire l’amour comme un beau couple qu’il forme tous les deux !!!

Je ne sais combien de temps dura l’absence de ma femme mais c’est bien plus tard que je l’entendis redescendre l’escalier, je me remettais au lit faisant mine de dormir quand elle rentra à la maison.

Elle se rendit dans la salle de bains pour certainement se laver avant de venir se couler dans le lit conjugal où elle s’endormit rapidement.

Je sentais, malgré tout sur sa peau l’odeur corporel de Christian et passa légèrement ma main sur ses cuisses qui devaient encore conserver l’ardeur et la chaleur du corps de son amant….puis je me rendormis moi le cocu !!!!

Laisser un commentaire