Mon aventure avec un inconnu

Je vais vous raconter l’après-midi torride que j’ai passé avec un inconnu rencontré sur internet…

Depuis toute jeune j’ai toujours été attirée par le sexe, le mien, celui des hommes. Un jour j’ai rencontré le jeune homme qui est par la suite devenu mon mari et qui m’a appris les voluptés de l’orgasme, puis des orgasmes… A l’époque nous nous cachions dans les bois et faisions l’amour dans sa voiture, là je pouvais me laisser aller à crier mon plaisir aussi fort que je le ressentais. Au fur et à mesure que le temps passait cela devenait plus intense, j’éprouvais de plus en plus de plaisir et nous avions de plus en plus d’expérience. L’idée de passer nos vies côte à côte est venue par la suite comme une évidence alors que nous avons commencé à vivre ensemble et que nous nous sommes sentis très heureux.

Pour autant, cette attirance que j’éprouvais pour le sexe ne s’est pas estompée malgré tout l’amour qui me lie à lui. La curiosité, l’envie, l’attirance pour d’autres hommes… J’avais régulièrement des tentations mais jamais je n’y cédais. Un jour un de ces « tentateurs » m’a vraiment fait tourner la tête, n’y tenant plus je décidais de parler de mes envies à mon chéri et à mon grand étonnement, il a accepté que j’ai une aventure avec un autre homme. Je n’en ai été que plus amoureuse de lui et réalisai quelle chance j’avais d’avoir un homme qui m’accepte entièrement, telle que je suis, jusqu’à me laisser la liberté de jouir avec un autre !

Et puis la vie a fait que j’ai eu d’autres soucis, nous avons réalisé plein de projets, le libertinage s’est éloigné de moi. Mais ne m’est jamais sorti complètement de l’esprit !

Un jour où j’étais assez excitée, je me suis inscrite sur un site libertin, toujours cette même curiosité. Parmi les hommes qui m’ont contactée, il s’en est trouvé un qui a retenu mon attention. Allez savoir pourquoi lui ? Il affichait des photos de lui soignées, élégamment habillé, il s’est donné la peine de rédiger une annonce correctement, sa description m’a fait penser à un gentleman… Nous avons échangé quelques mots, il était très correct et n’a pas parlé une seconde de sexe puis au bout de moins de dix minutes, il a pris congé. Le fait qu’il parte m’a totalement déroutée ! Je devais le recontacter si j’étais disponible pour aller boire un verre. Ce ptit mec m’a tourné dans la tête pendant un bon moment, j’ai commencé à fantasmer sur lui et sur sa profession : Infirmier. Quel drôle de garçon qui prend contact sur un site libertin, me pose très peu de questions et s’en va ! N’y tenant plus, je lui ai donné rendez-vous avec la ferme intention d’aller jusqu’au bout si le premier contact était satisfaisant.

Avant de me rendre au rendez-vous, j’ai même réservé une chambre d’hôtel à proximité. Tant pis pour moi si je décidais finalement de ne pas aller plus loin avec lui… Mais je me doutais bien que ça n’allait pas arriver ! Enfin c’était une possibilité. Nous avons fini par aller boire un verre sur une terrasse, et là j’avoue que je n’en menais pas large. Nous savions tous les deux pourquoi nous étions là sans savoir encore si cela allait se produire. Il est difficile de lancer une conversation avec un inconnu !

Mais cet inconnu a vite su briser la glace. Il me disait qu’il était agréablement surpris, qu’il me trouvait très jolie et qu’il se trouvait chanceux. Cette situation inhabituelle me mettait un peu dans tous mes états. Comment réagir ? Je sentais le regard de cet homme se poser sur moi avec de plus en plus de gourmandise, puis il a commencé à m’effleurer l’air de rien, très fugitivement et très légèrement, comme un souffle. J’ai senti le bout de ses doigts passer sur mon bras, puis il a posé sa main sur la mienne au bar. J’ai retiré ma main en lui disant qu’on ne devait pas me voir clairement flirter car j’étais mariée mais au fond de moi j’ai commencé à avoir envie qu’il me caresse à nouveau. Au bout de deux heures, je me suis dit que c’était le moment de passer à autre chose. Il m’avait donné envie d’en avoir plus et en public je ne voulais pas qu’il se passe quoi que ce soit. Une seule solution : Rejoindre l’hôtel.

Je lui ai dit que j’allais lui montrer un endroit dans la ville. Arrivés devant l’hôtel, je crois bien qu’il n’en revenait pas ! Je ne réalisais pas bien encore ce que j’étais en train de faire, c’était comme un jeu, comme une farce ! Arrivés dans la chambre, je me suis assise sur le lit pour me reposer un peu, nous avions déjà pas mal marché. Et là, tout en douceur, il est venu s’asseoir à côté de moi, il s’est approché tout doucement et est venu m’embrasser. Là j’ai réalisé que j’étais dans une chambre d’hôtel, avec un homme dont je ne savais rien. Je crois que c’est ce qui a achevé de me donner terriblement envie de connaître la suite de cette histoire ! Je suis sûre que vous brûlez de la connaitre vous aussi, lecteurs coquins !

Je l’ai laissé poser le premier baiser sur mes lèvres. Je lui ai rendu le deuxième, puis réclamé le troisième du bout de ma langue, il me l’a donné avec la même gourmandise que je lisais dans ses yeux au bar. Nos mains se sont égarées un peu partout sur nos corps… Je l’ai repoussé un instant, la respiration haletante, le visage en feu, le temps de réaliser. Il a bien compris que rien ne pressait, maintenant que j’étais toute à lui sur un lit d’hôtel ! Alors, avec beaucoup de douceur, il s’est occupé de moi, m’a allongée, caressée des pieds à la tête, en semant partout des baisers. Il n’arrêtait pas de me dire « T’es belle ! ». Il m’a fait perdre la tête assez rapidement en fin de compte. Je n’étais déjà plus dans le temps présent mais dans mon excitation que je sentais monter, à chaque caresse et à chaque baiser, je me laisser faire, je laissais monter le plaisir et je le laisser enlever au passage un à un mes vêtements. Nue devant lui, ne pouvant plus retenir mon plaisir, j’ai commencé à gémir sous ses mains et sa bouche, qui avait trouvé le chemin de mon intimité. Je sentais sa langue aller et venir, titiller chaque centimètre entre mes jambes, se délecter de mon petit bouton, goûter mes lèvres, aspirer la douce liqueur, explorer plus en profondeur… J’étais comme prisonnière de son bon vouloir, il contrôlait ma jouissance, la faisait monter patiemment, mes gémissements se sont vite transformés en cris de plaisir, l’encourageant à aller plus loin, plus vite, plus fort… J’ai eu mon premier orgasme assez rapidement . Il m’a regardé et m’a dit « T’es encore plus belle quand tu jouis ! ». Je n’ai pas pu m’empêcher de rire à ces mots, oui je venais d’avoir un bel orgasme, j’étais encore dans les étoiles, je savais que ce ne serait qu’un début.

J’étais tout de même fort reconnaissante de l’immense plaisir qu’il venait de m’offrir. La moindre des politesses était de lui rendre la pareille. Ni une ni deux, je l’ai à mon tour déshabillé et installé confortablement sur le lit. Il m’offrait une belle érection, fièrement dressée, son membre était tout à fait appétissant et de belle taille ! Voilà qui promettait bien des délices pour la suite. J’ai mis tout mon coeur à lui faire une bonne fellation, j’ai tout d’abord commencé par goûter le gland qui n’attendait que ça, puis j’ai pris le membre dans ma bouche, en caressant tout son corps de ma main libre : Celle qui ne tenait pas mon nouveau jouet ! Puis j’ai commencé à activer cette dernière sur la tige, après l’avoir enduite discrètement de salive pour qu’elle glisse bien tout en continuant à le sucer, ma langue décrivant des ronds tout autour, je trouvais cela vraiment délicieux ! Mais ça m’a échauffée moi aussi et j’ai eu l’idée de m’installer à califourchon sur sa tête pour un soixante-neuf de plus en plus chaud !

N’y tenant plus, il s’est finalement levé, a fait quelques pas dans la pièce : Il est revenu le sexe couvert d’un préservatif. Les choses sérieuses allaient commencer. Toujours un peu gentleman, il m’a pris d’abord en missionnaire : Il s’est introduit avec douceur, j’ai senti son membre s’insinuer en moi, écarter doucement mon vagin, le remplir entièrement. La première pénétration est toujours un moment fort, celle ci fut délicieuse, je n’ai pas pu m’empêcher de gémir mais déjà il se retirait pour me pénétrer à nouveau, un peu plus loin, un peu plus fort. Il n’était plus question de se retenir à présent. J’avais déjà embrassé cet inconnu, j’étais nue depuis un bon moment, il m’avait dévorée, je l’avais sucé à pleine bouche, je me sentais si bien, mes cris s’intensifiaient à mesure que le plaisir montait une nouvelle fois. Totalement impudique, je lui disais « Doucement, je veux bien la sentir. » puis « Hmmm c’est bon ! », « Encore ! », tandis que, encouragé par mes cris de plaisir, il me pénétrait profondément. J’ai été emportée par mon second orgasme et, à peine remise de cet ouragan de plaisir, qu’il me retournait pour me prendre encore, en levrette cette fois. La levrette est une position particulièrement chaude, la pénétration y est facile, profonde, forte, je sentais ses testicules battre contre mon clitoris, je n’ai pas vraiment eu le temps de redescendre de mon deuxième orgasme que le troisième m’a emportée, encore plus vif et plus fort, et cette fois-ci, il a joui avec moi : J’ai senti ses mains m’attraper fort par les hanches, il s’est plaqué contre moi dans un souffle rauque tandis qu’à l’intérieur, son sexe tressautait, se gonflait et expulsait le sperme chaud dans le préservatif. Sentir un homme jouir en moi me fait souvent jouir aussi, quand le pénis est gonflé, prêt à exploser, dur comme du bois et dressé autant qu’il peut, quand les derniers coups de reins deviennent nerveux presque frénétiques et qu’enfin il libère toute son énergie, je la ressens au plus profond de moi, elle remonte de mon vagin, dans mon ventre, jusque dans ma tête, son orgasme devient mon orgasme, jusqu’à ce qu’on s’affale, l’un sur l’autre, dans les dernières vagues de délices, la tête encore dans les étoiles…

Nous nous sommes quittés bons amis, cordialement, nous ne nous sommes vus que pour le sexe, c’était il y a deux mois déjà mais il voudrait bien recommencer l’expérience et j’en ai bien envie aussi…

Proposée par Mimcoquine

Laisser un commentaire